La responsabilité administrative

La responsabilité

L'Administration encourt deux grands types de responsabilité. La première est classique et se fonde sur une faute de la puissance publique. La seconde est particulièrement développée en droit administratif : il s'agit d'une responsabilité qui peut être engagée sans faute soit pour risques, soit pour rupture de l'égalité devant les charges publiques ou bien en raison de la garde d'un mineur dont une personne publique a la charge.

Accidents scolaires : le juge écarte l'application de la loi de 1937 (TC, 30/06/2008, Préfet des Alpes-Maritimes c/ Caisse régionale Groupama)

Habituellement, la responsabilité administrative est régie  par les règles posées par le juge administratif. Mais, il arrive que le législateur prévoit des régimes dérogatoires. Tel est le cas en l'espèce.

Lire la suite : Accidents scolaires : le juge écarte l'application de la loi de 1937 (TC, 30/06/2008, Préfet des...

La réparation des préjudices liés aux persécutions antisémites (CE, avis, 16/02/2009, Mme. Hoffman Glemane )

Longtemps, le Conseil d'Etat aura posé l'impossibilité d'engager la ressponsabilité de l'Etat dans les affaires portant sur la déportation de personnes juives durant l'Occupation. La seule façon d'etre indemnisé consistait, alors, dans les différents mécanismes d'indemnisation mis en place par des lois. Il faudra attendre 2002 et l'arret Papon  (CE, ass., 12/04/2002) pour que la Haute juridiction accepte de reconnaitre que les agissements de l'Etat présentaient un caractère fautif susceptible d'engager sa responsabilité. Le présent avis vient compléter cet arret de principe.

Lire la suite : La réparation des préjudices liés aux persécutions antisémites (CE, avis, 16/02/2009, Mme. Hoffman...

Le juge consacre le droit des enfants handicapés à l'éducation (CE, 8/04/2009, M. et Mme. L.)

La responsabilité de l'Administration peut etre reccherchée sur le terrain classique de la faute, ou, spécificité du droit administratif, sur la base de la responsabilité sans faute. La question posée par l'arret du 8    avril 2009 est de savoir si la responsabilité de l'Etat peut etre engagée pour faute dans le cas de la non scolarisation d'un enfant handicapé.

Lire la suite : Le juge consacre le droit des enfants handicapés à l'éducation (CE, 8/04/2009, M. et Mme. L.)

L'action récursoire de l’arrêt Laruelle est possible même après une transaction (CE, 12/12/2008, Mr. H.)

La responsabilité que peut encourir l’Administration, du fait de son action, obéit à des règles complexes. Ainsi, l’on distingue les fautes de service et les fautes personnelles. Normalement, seules les premières devraient avoir pour conséquence d’engager la responsabilité de l’Administration. Pourtant, au fil du temps, le juge administratif a admis que la victime d’un dommage puisse, face à certains types de faute personnelle, engager la responsabilité de l’Administration. Cette dernière peut, bien sur, par la suite, se retourner contre l’agent fautif pour obtenir une indemnisation : on parle dans ce cas d’action récursoire. L’apport de l’arrêt étudié est de reconnaitre à l’autorité administrative la possibilité d’exercer une telle action même lorsque le dommage a été réparé, non sur la base d’une décision juridictionnelle, mais par le biais d’une transaction.

Lire la suite : L'action récursoire de l’arrêt Laruelle est possible même après une transaction (CE, 12/12/2008,...

L’arrêt Krupa, l'abandon de la faute lourde en matière fiscale (CE, sect., 21/03/2011, Mr. Krupa)

L’existence de la faute lourde remonte aux origines du droit administratif. Ainsi, dans le fondateur arrêt Blanco du 8 février 1873, le Tribunal des conflits pose que la responsabilité de la puissance publique n’est ni générale, ni absolue et que les règles qui la régissent sont spéciales et varient suivant les besoins du service et la nécessité de concilier les droits de l’Etat avec les droits privés. En d’autres termes, l’engagement de la responsabilité de certains services publics ne pourra être obtenu que si le justiciable démontre que le service en cause a commis une faute lourde. Cette particularité du droit administratif s’est, cependant, considérablement estompé depuis le début des années 1990. L’arrêt commenté poursuit ce mouvement en matière de responsabilité des services fiscaux.

Lire la suite : L’arrêt Krupa, l'abandon de la faute lourde en matière fiscale (CE, sect., 21/03/2011, Mr. Krupa)

Real time web analytics, Heat map tracking