La Grande-Bretagne

Le régime britannique est marqué par deux caractéristiques. La première est le bipartisme, c'est-à-dire l'existence de deux partis qui se succèdent au pouvoir : la parti conservateur et le parti travailliste. Ce bipartisme est le résultat du mode de scrutin majoritaire à un tour qui impose aux électeurs de voter utile et donc de se détourner d'un troisième parti plus proche de leurs convictions dans la mesure ou celui-ci a peu de chances de participer à la lutte pour le pouvoir. Par ailleurs, ce troisième parti, sachant qu'il a peu de chances de l'emporter, ne présente pas des candidats dans tous les circonscriptions et pratique les alliances électorales avec l'un des deux grands partis.

Ensuite, ce régime est doté d'une Constitution non écrite. Cette dernière est un constitution souple c'est-à-dire qu'elle peut etre modifiée selon la meme procédure que celle applicable pour les lois ordinaires. Par ailleurs, il existe deux chambres : la Chambre des Lords et la Chambre des communes. La première a vu ses pouvoirs considérablement réduits en 1911 et 1949 : ainsi, en matière de vote des lois ou budgétaires, la Chambre des Communes peut passer outre son opposition. De plus, une réforme de 1999 a modifié sa composition : ainsi, elle n'est plus composée que de membres nommés, les membres héréditaires ne pouvant plus y sièger.

  • Le bipartisme
  • Le cadre institutionnel

Télécharger

Aidez nous à faire vivre Fallait pas faire du droit en partageant la page !!!

Real time web analytics, Heat map tracking