Le régime parlementaire se définit come le gouvernement d’un cabinet responsable devant l’assemblée . Gouvernement de cabinet et responsabilité ministérielle en sont les principales caractéristiques qu’il soit orléaniste , occidental ou prussien , selon la distinction faite par René Capitant .
La Troisième République était bien une république parlementaire . Elle a hélas versé dans le parlementarisme , dévoiement du régime parlementaire .

Comment une république née de la rencontre circonstancielle d’opposants monarchistes à ce régime a pu se défaire à ce point avant de sombrer dans la période noire du Vichysme ? Ou , plus exactement , quels mécanismes institutionnels ont conduit à une telle déréliction ?
Comprendre l’itinéraire ayant conduit à une perversion du régime parlementaire comme elle s’est produite sous cette république implique de scruter les mécanismes propres à ce régime ( 1 ) depuis ses origines jusqu’aux caractères le singularisant : loi et responsabilité gouvernementale devant le Parlement ( B ) pour analyser , dans la foulée , la diversité des éléments perturbateurs à l’origine du dévoiement parlementariste ( 2 ) , le pluralisme politique ( A ) comme l’instabilité gouvernementale et le déséquilibre institutionnel consécutifs ( B ) .

  •  I - Les mécanismes distinctifs de la Troisième
    • A- Les origines historiques et constitutionnelles du régime
    • B- Une domination parlementaire sans pareille : la loi et la responsabilité
  • II - Les éléments perturbateurs à l’origine du dévoiement parlementariste
    • A- Le pluralisme politique , élément perturbateur du régime
    • B- Instabilité gouvernementale et déséquilibre institutionnel

Télécharger