La IV° République

La IV° République fut marquée par une instabilité gouvernementale importante et son incapacité à régler la question algérienne causera sa perte et l'arrivée au pouvoir du général de Gaulle.

Deux choix s'offraient aux français à la Libération : soit remettre en vigueur les institutions de la III° République, soit passer à une IV° République. L'incapacité de la République précédente à faire face au choc de 1940 et l'instabilité gouvernementale qui la caractérisait vont pousser les français à choisir la seconde alternative lors des consultations du 21 Octobre 1945. Les électeurs décident ainsi que l'assemblée élue est aussi une assemblée constituante et valide l'organisation provisoire des pouvoirs publics telle qu'elle est proposée dans le référendum, ce qui débouche sur la loi constitutionnelle du 2 Novembre 1945. Selon cette dernière, l'assemblée procède à l'élection du Président du Gouvernement qui, par la suite, soumet son programme et le choix de ses ministres aux suffrages de l'assemblée. Par ailleurs, cette dernière peut mettre en cause la responsabilité du Gouvernement. Dans ce système, le Gouvernement a l'initiative des lois concourremment avec l'assemblée.