En 2010, le déficit public, estimé à 7,7 % du PIB, s’est en fait élevé à 7 %. Cette situation s’explique principalement par la forte baisse des dépenses d’investissements de l’Etat comme des collectivités locales. En effet, ces dernières ont diminué de 7,8 % en 2010.Quant à la dette publique, elle s’élève à 81,7 % du PIB au lieu des 82,9 % attendu, soit 1 591 milliards d’euros.

 

 

Pour autant, le Gouvernement, à l’image du ministre du budget François Baroin, maintient la pression sur la réduction des déficits. Ainsi, en plus des 3 milliards d’euros d’économies sur les niches fiscales et sociales que le Gouvernement s’est engagé à faire en 2012, c’est 6 milliards d’euros d’efforts en plus auxquels l’Etat va s’astreindre, tant en matière de recettes que de dépenses.

Pour 2011, l’objectif de 6 % de déficit public devrait, selon le Gouvernement, etre tenu avec un objetif de hausse du PIB de 2 %.

 

Rappels :

- le déficit public correspond à la situation ou les dépenses excèdent les recettes. Il concerne le budget de l’Etat, mais aussi ceux des collectivités locales et des administrations de sécurité sociale.

- la dette publique correspond, elle, au cumul des déficits publics antérieurs , c'est-à-dire ceux des trois grands acteurs du secteur public.