Histoire constitutionelle

L’histoire constitutionnelle française a vu se succéder des régimes très différents de la V° République. Ainsi, les III° et IV° Républiques se caractérisent par un profond déséquilibre des pouvoirs au profit du Parlement et au détriment du Gouvernement. C’est en réaction à cette surpuissance du Parlement que les constituants de 1958 institueront un régime au sein duquel le pouvoir exécutif apparaît prédominant.

“ Nous n’avons pas d’exemple, en nos annales, qu’une république réellement démocratique ait duré plus de quelques années sans se décomposer et disparaître dans la défaite ou la tyrannie, car nos foules ont, en politique, le nez du chien qui n’aime que les mauvaises odeurs. Elles ne choisissent que les moins bons et leur flair est presque infaillible ”. Ces propos de Maurice Maeterlinck accompagnent parfaitement le sort des quatre première Républiques en France. Pourtant, la Ve République a depuis longtemps infirmé ces dires.

Le régime parlementaire se définit comme le gouvernement d’un cabinet responsable devant l’assemblée. Gouvernement de cabinet et responsabilité ministérielle en sont les principales caractéristiques qu’il soit orléaniste, occidental ou prussien, selon la distinction faite par René Capitant.