Les bénéfices industriels et commerciaux (BIC) et l'impôt sur les sociétés portent sur les profits des activités industrielles et commerciales. Bien que relevant de deux régimes d’imposition distincts, ils obéissent, pour une large part, à des règles communes tant en ce qui concerne les principes relatifs aux produits et aux charges, les amortissements, les provisions ou, encore, les plus-values et moins-values professionnelles.

La plupart des règles applicables en matière de bénéfices industriels et commerciaux (BIC) et d’impôt sur les sociétés (IS) sont identiques, la principale différence étant que les BIC sont taxés à l’impôt sur le revenu (IR) au nom de l’exploitant individuel et que l’impô[...]

Calculer le montant de l’impôt du par une entreprise suppose, au préalable, de déterminer la base imposable, cette dernière s’obtenant en déduisant des produits certaines charges. Il importe, alors, de préciser les produits et charges à prendre en compte. En effet, le droit fiscal[...]

Lorsqu’une entreprise décide d’extraire un élément de son actif immobilisé, elle peut être amenée à constater une plus-value ou une moins-value, selon que cette opération débouche sur un bénéfice ou une perte. La sortie de l’actif immobilisé apparait, alors, comme la condit[...]

L’amortissement a pour objet d’enregistrer la perte de valeur irréversible subie par une immobilisation qui se déprécie avec l’usage et le temps. Cette dépréciation est d’abord enregistrée comptablement, puis elle passe au prisme du droit fiscal. Et, comme cela arrive souvent a[...]

Les provisions peuvent être classées en trois catégories. L’on trouve d’abord les provisions pour risques et charges qui sont des déductions opérées en vue de faire face ultérieurement à des risques ou des charges non encore effectifs à la clôture de l’exercice, mais que des [...]

Il n’est pas possible de commencer ce propos sans rappeler le champ d’application de l’impôt sur les sociétés (IS). Ainsi, relèvent de cet impôt de plein droit les sociétés de capitaux, les sociétés civiles à objet commercial, les sociétés en commandite simple pour la part[...]

Les sociétés passibles de l’impôt sur les sociétés ont vocation à reverser tout ou partie de leur bénéfice à leurs associés. Ces distributions seront imposées à l’impôt sur le revenu au titre des revenus de capitaux mobiliers si l’associé est une personne physique ou une [...]