Fiscalité du patrimoine

La fiscalité du patrimoine se compose de l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) et des droits d’enregistrement qui sont des taxes perçues à l’occasion de l’enregistrement de diverses opérations patrimoniales (ventes d’immeubles, cessions de fonds de commerce, successions, …).

L’impôt sur le patrimoine est une constante dans le système fiscal français depuis le dernier quart du XX° siècle. Un impôt sur les grandes fortunes fut, en effet, institué en 1982. Supprimé en 1987 lors de la cohabitation, il est remplacé, en 1989, par l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF). Jugeant cet impôt contre-productif en termes économiques, le gouvernement d’Edouard Philippe lui substitue, à compter de 2018, l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) conformément aux promesses électorales d’Emmanuel Macron.