Les buts de l'administration

Les buts de l'administration

L'Administration gère deux grands types d'activités : les services publics et la police administrative. Les premiers constituent des activités d’intérêt général prises en charge soit par des personnes publiques, soit par des personnes privées mais sous le contrôle des premières. Bien que certains puissent relever en partie du droit privé, tous les services publics demeurent soumis à un noyau dur de règles communes, appelées les lois de Rolland. Si ces activités visent essentiellement à procurer des biens ou des services aux administrés, la raison d’être de la police administrative est, elle, d'assurer un certain ordre social. A travers cette fonction de réglementation, l'Administration tente, alors, de concilier la préservation de l'ordre public et le respect des libertés publiques.

L'affaire « soupe de cochon » devant le Conseil d’État (CE, 5/01/2007, Ministre de l’intérieur)

Les activités de l’Administration sont de deux types. La première, le service public, a pour but de fournir des prestations d’intérêt général. La seconde, en revanche, a un caractère purement normatif : on parle de police administrative. Cette dernière a pour but la protection de l’ordre public c’est-à-dire la sauvegarde de la tranquillité, salubrité, et sécurité publiques. Cette trilogie classique, qui correspond aux buts que doit poursuivre toute autorité de police administrative générale, a été complétées par considérations touchant  la moralité publique. En l’espèce, c’est la sécurité et la tranquillité publique qui pouvaient être attientes.

Lire la suite : L'affaire « soupe de cochon » devant le Conseil d’État (CE, 5/01/2007, Ministre de l’intérieur)

Le phénomène rave-party saisi par le droit administratif (CAA, 31/07/2001, Société L’Othala Production)

Les activités de l’Administration sont de deux types. La première, le service public, a pour but de fournir des prestations d’intérêt général. La seconde, en revanche, a un caractère purement normatif : on parle de police administrative. Cette dernière a pour but la protection de l’ordre public c’est-à-dire la sauvegarde de la tranquillité, salubrité, et sécurité publiques. C’est sur ce fondement que le maire de Brécy est intervenu pour réglementer une rave party.

Lire la suite : Le phénomène rave-party saisi par le droit administratif (CAA, 31/07/2001, Société L’Othala...

Police administrative et police judiciaire : les modalités d'une distinction (CE, 7/06/1999, Tardiff)

Les activités de l’Administration sont de deux types. La première, le service public, a pour but de fournir des prestations d’intérêt général. La seconde, en revanche, a un caractère purement normatif : on parle de police administrative. Cette dernière a pour but la protection de l’ordre public c’est-à-dire la sauvegarde de la tranquillité, salubrité, et sécurité publiques. Cette police administrative se distingue de la police judiciaire, c’est l’hypothèse présente en l’espèce.

Lire la suite : Police administrative et police judiciaire : les modalités d'une distinction (CE, 7/06/1999,...

Peut-on déléguer des missions de police administrative ? (cours)

La jurisprudence est claire : le pouvoir de police administrative ne peut être délégué à une personne privée (I). Ce principe a été consacré à de multiples reprises par le Conseil d’Etat : ainsi, le juge administratif a considéré, dès 1932, qu'un contrat ne saurait avoir pour objet de déléguer à une personne privée le service de la police rurale.             Ces solutions ont été confirmées récemment par le Conseil d'Etat. Ainsi, en 1997, celui-ci a annulé le contrat par lequel une commune confiait à une société  de gardiennage la surveillance des voies publiques. Seule est admise la possibilité de déléguer à une personne privée des taches matérielles d’exécution, telles que l’enlèvement et la mise en fourrière des véhicules en stationnement irrégulier.

Lire la suite : Peut-on déléguer des missions de police administrative ? (cours)

La notion de dignité humaine précisée par le Conseil d'Etat (CE, 26/11/2008, Syndicat mixte de la Vallée de l'Oise)

La police administrative est, avec le service public, l'une des deux activités de l'Administration. Elle a pour but la protection de l'ordre public dans le respect des libertés publiques. L'ordre public a essentiellement une dimension matérielle qui comprend la sécurité, la salubrité et la tranquillité publiques. Mais, le juge administratif y a ajouté une dimension morale, avec notamment le principe du respect de la dignité de la personne humaine. Cette dernière notion est au coeur de l'arret étudié.

Lire la suite : La notion de dignité humaine précisée par le Conseil d'Etat (CE, 26/11/2008, Syndicat mixte de la...

Real time web analytics, Heat map tracking