Comme l’a affirmé la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) dès 1964 dans l’arrêt Costa C/ Enel, l’Union européenne (UE) constitue un ordre juridique propre intégré au système juridique des États membres. Les sujets de cet ordre juridique sont les États membres et leurs citoyens. À travers les compétences données à l’UE par les traités européens, les États membres ont consenti à des limitations de leur souveraineté. Les deux principes fondamentaux de l’ordre juridique de l’Union européenne sont la primauté du droit de l’Union sur les droits nationaux et l’effet direct de ce droit au sein de l’ordre juridique interne des États membres.