La déconcentration consiste à donner compétence pour prendre certaines décisions à des autorités locales soumises au pouvoir hiérarchique des organes centraux, ce qui la distingue de la décentralisation ou les autorités décentralisées ne sont pas soumises à un tel pouvoir, l’objectif étant de rapprocher la prise de décision des réalités locales. Longtemps, la déconcentration fut promue par les textes, mais immédiatement ignorée par la pratique : en effet, avait cours la « manie » de la remontée systématique des dossiers à Paris. Ce n’est qu’à la fin du XX° siècle que les services déconcentrées se voient doter de réels pouvoirs de décision, sans avoir à en référer aux autorités centrales : ainsi, ces services disposent, dorénavant, de la compétence de droit commun pour mettre en œuvre la politique de l’Etat, les services centraux ne gardant que des compétences d’attribution.

Autre fait marquant, la Révision Générale des Politiques Publiques (RGPP) a conduit à remodeler en profondeur la répartition des rôles entre les départements et les régions, ces dernières devenant le niveau de pilotage de droit commun des politiques publiques de l’Etat ; quant au département, il chargé de la mise en œuvre des ces politiques publiques au plus près des administrés et du territoire. De fait, les préfets de département se trouvent placés sous l’autorité des préfets de région. Après un examen plus approfondi de ce qu’il faut entendre par déconcentration (I), il sera possible d’analyser les services départementaux (II) et régionaux (III) déconcentrés. Précisons, cependant, avant de commencer, qu’il existe une structure infra-départementale, l’arrondissement, placée sous la responsabilité d’un sous-préfet : cette entité, que l’on appelle aussi pays, correspond à une réalité sociologique et joue, parfois, un rôle majeur en matière de développement économique local. C’est aussi le moyen de maintenir un échelon de l’administration générale au plus près des administrés et des différents acteurs locaux.

  • I – La déconcentration, c’est-à-dire ?
    • Les enjeux de la déconcentration
    • La déconcentration ou le long combat pour doter les autorités déconcentrées de réels pouvoirs
  • II – Les services départementaux déconcentrés
    • Les origines historiques du département
    • Le préfet de département
    • L’organisation départementale
  • III -  Les services régionaux déconcentrés
    • Les origines historiques de la région
    • L’organisation régionale

Télécharger